logo Annonay Rhône Agglo

Une famille dans la tourmente

Centenaire de la guerre 14-18

A l’occasion du centenaire de la guerre 14-18, Dominique VIAVANT a partagé l’histoire de sa famille durant la guerre 14-18.

Elle nous a fait découvrir un trésor : Le « sachou » de son arrière-grand-mère Sophie.


Elle nous a présenté un film « Une famille dans la tourmente », réalisé à partir de la correspondance de « poilus » issus de sa famille, ouverte après plus de 70 ans de sommeil, et d’un travail de titan fait de recherches, lectures, enquêtes et voyages.

Tout commence, il y a une trentaine d’année. Dominique Viavant, alors âgée de 23 ans, accompagne sa mère afin de vider la maison familiale de Villevocance où ont vécu ses arrière-grands-parents.


Qu’elle ne fut pas leur surprise de découvrir, éparpillés à même le sol, des centaines de lettres et documents, datant du 20ème siècle.

« En parcourant quelques lettres, raconte Dominique, je me suis vite rendue compte que tous ces documents dataient de la période de la première guerre mondiale. Je ne pouvais décemment pas brûler tout cela. J’ai donc tout
mis dans un sac poubelle et je l’ai emmené chez moi… »

Dominique commence alors à enlever quelques lettres de leurs enveloppes. « Ce qu’il ne faut jamais faire, regrette t’elle aujourd’hui, car le cachet de la poste sur l’enveloppe permet de dater la lettre. »

Elle commence à les classer. Mais la tâche est fastidieuse car au milieu des lettres se trouvent aussi ordonnances de médecin, documents notariés… parfois abimés par le temps. Une à une, elle retranscrit sur son ordinateur,
chaque document à l’identique en notant soigneusement l’auteur, son type (lettre ou carte postale…), s’il a été écrit à l’encre ou crayon à papier…

Puis les principaux personnages se dévoilant peu à peu, la curiosité aiguisée, Dominique commence des recherches généalogiques. Elle interviewe un
par un tous les membres de sa famille. « Je voulais savoir ce qu’ils savaient de mon arrière-grand-mère Sophie et s’ils avaient entendu parler de la grande guerre… »

Sur la guerre, elle n’en apprend guère plus. Par contre, l’admiration qu’elle voue à cette arrière-grand-mère, qui a joué un rôle très important au sein de sa famille, ne fait que s’accroître. C’est elle qui a conservé précieusement
tous ces documents dans son « sachou » (sac).

En 2011, elle présente aux membres de sa famille, un premier diaporama où il est surtout question des résultats de ses recherches généalogiques. Elle lit aussi quelques lettres. Tous, du plus petit (10 ans) au plus âgé (85 ans) se
montrent très enthousiastes et l’encouragent à poursuivre l’exploration de sa valise de correspondance. Soit plus de 650 lettres !

« Je trouvais que cette correspondance, sincère, authentique et se moquant le plus souvent de la censure, montrait bien comment la guerre est arrivée. Comment elle a bouleversé la vie de milliers de familles comme la mienne.
J’avais envie que les gens puissent se mettre à leurs places. Mon grand-père et mes grands-oncles avaient entre 20 et 30 ans quand ils ont été mobilisés sur le front.

Ils avaient tous une situation, un plan de vie. Et la guerre a tout balayé. Aujourd’hui, on nous dit plus jamais ça. Et pourtant chaque jour, à la télé, on nous montre des scènes de guerre. C’est tout cela qui m’a donné envie de témoigner… »


Un premier film/documentaire d’une heure est ainsi né.

Intitulé "Une famille dans la tourmente", il évoque « le sachou », la vie d’avant et l’entrée dans la guerre en 1914. Entre le mois de mai et fi n novembre, ce fi lm a été diffusé à Boulieu-lès-Annonay, 2 fois à Saint-Marcel-lès-Annonay à St Alban d’Ay, St Romain d’Ay, Villevocance et à St Clair du Rhône.


« Le débat après chaque diffusion, est important pour moi. J’apprends beaucoup de choses sur le parcours d’autres familles, sur la guerre. Quand les enfants de poilu témoignent, c’est toujours avec une grande émotion. »

Lors des représentations, jeunes et moins jeunes ont des sentiments divers. Un passé difficile mais un mélange extraordinaire d’amour, d’empathie, de compassion, et de solidarité.

Ce documentaire nous rapproche avec l’ « Histoire » et des Histoires de nos villages et de nos familles.

Secrets de « -casting- » et de « -tournage »

Sophie et Johanny VINCENT avaient respectivement 53 et 64 ans en 1914.
Ils avaient six enfants : Jean 30 ans (marié à Elisa le 26 mai 1914), Joseph 28 ans, Camille (le grand père de Dominique) 25 ans, Jules 22 ans, Paul 20 ans et Marie 17 ans. Les cinq garçons ont été mobilisés.

C’est du courrier qu’ils s’échangeaient entre eux que le documentaire est issu.
Afin de rendre ce documentaire plus vivant, Dominique a demandé à Mariette VERGNE, conteuse à la Forêt des Contes en Vocance de faire la voix de Sophie, à son mari celle de Camille, a d’autres membres de sa famille et
amis, les six enfants. De Villevocance aux Balkans en passant par Verdun
Non contente de suivre pas à pas les parcours de son grand-père et de ses grands oncles grâce notamment aux journaux d’unités consultables sur le site internet « Mémoire des hommes », Dominique entraîne mari et enfants à Verdun. Ensemble, ils retrouvent également certains petits villages
évoqués dans les courriers. Quelques années plus tard, elle partira même dans les Balkans sur les traces de son grand-père.

Source : Dominique Viavant et base article de Fabienne DUSSER


faire une remarque sur le contenu de cette page

 
Haut de page | Accueil | WebmasterPlan du site | Espace privé | Informations légales | Aide | Annonay Rhône Agglo |

    

MAIRIE DE SAINT-MARCEL-LES-ANNONAY - Le Village - 07100 SAINT-MARCEL-LES-ANNONAY
Tél. : 04 75 67 12 50 - Fax : 04 75 67 19 84

     RSSSaint-Marcel-les-Annonay